Le mystère Picasso

Samedi 21 avril / 17h / Vieille Charité, Le Miroir

Dans le cadre de l’exposition Picasso, Voyages Imaginaires, produite par les Musées de Marseille, Tilt propose la projection de :

Le Mystère Picasso de Henri Georges Clouzot (France, 1956, 1h18).
Prix spécial du jury à Cannes 1956
Séance présentée et animée par Michel Ciment

« On donnerait cher pour savoir ce qu’il s’est passé dans la tête de Rimbaud pendant qu’il écrivait le Bateau ivre… » Tels furent les premiers mots d’Henri-Georges Clouzot pour commenter Le Mystère Picasso. Ce film donne à voir l’exécution par Pablo Picasso de dessins et de tableaux, au moyen d’un procédé technique innovant qui se propose de lever le voile sur le mystère de la création de l’artiste. 

En effet, au printemps 1955, Picasso fait part d’une récente découverte à Clouzot : des feutres-pinceaux inventés par un graveur américain, trempés dans des encres spéciales. Ces feutres et encres ont la propriété de traverser le papier sans baver et d’inscrire au verso les traits exacts dessinés au recto. Clouzot décide alors de filmer, non pas Picasso en train de créer, mais sa création elle-même, débarrassée de l’outil et de la main du peintre.

MICHEL CIMENT
Michel Ciment est un écrivain, universitaire, critique de cinéma, journaliste et producteur de radio français. Il est directeur de la publication et membre du comité de rédaction de la revue Positif et aussi maître de conférences en civilisation américaine à l’Université Paris VII.
Michel Ciment a produit et animé pendant 26 ans l’émission Projection Privée sur France Culture. Depuis 1970, il est membre de l’équipe du Masque et la Plume sur France Inter.

La projection sera précédée de :

La Garoupe de Man Ray (France, 1935, 9mn)
Man Ray est en en vacances au Cap d’Antibes avec Adrienne, Picasso, Dora Maar, Paul Eluard et Nush, Roland Penrose, Paul et Marie Cuttoli. Il teste de nouvelles pellicules Kodak couleurs, captant quelques instants d’un été.


Courts métrages

Samedi 9 juin / Vieille Charité, Le Miroir

Parade
Captation Maison de la danse (2008, 20 min)
Chorégraphie originale de Léonide Massine (1917), remontée par Susanna Della Pietra, supervisée par Lorca Massine, interprétation Europa Danse, argument Jean Cocteau, musique Erik Satie, décor peint par Didier Courel

Jean Cocteau, autoportrait d’un inconnu de Edgardo Cozarinsky (1985, 1h06)
Ce film de montage d’une grande liberté créative est composé d’archives sonores et d’archives filmées, d’extraits de films et d’entretiens avec Jean Cocteau. Poète, peintre, homme de théâtre et de cinéma, baladin à la fois public et secret, mais aussi témoin de son temps, Cocteau y décrit magnifiquement ses rencontres : Diaghilev, Nijinsky, Stravinsky, Erik Satie, Jean Renoir, Coco Chanel, Jean Marais, Yul Brynner, Daniel Gélin, Radiguet… et celle, fondatrice, de Picasso.