Cycle "Picasso, Voyages Imaginaires"

Séances proposées dans le cadre de l’exposition "Picasso, Voyages Imaginaires", produite par les Musées de Marseille


Le 26 mai

Courts métrages : du dessin animé sur cellulo à la peinture animée

Ce programme s’inscrit dans le sillage des recherches formelles du Mystère Picasso de Clouzot, tout en faisant écho aux grands thèmes de l’exposition Picasso, Voyages Imaginaires, produite par les Musées de Marseille.

Samedi 26 mai / 17h / Vieille Charité, Le Miroir
Entrée libre dans la limite des places disponibles


Kujira / La Baleine de Noburo Ofuji
Japon - 1952 - 8 min
Dans cette deuxième version d’un film réalisé par Ôfuji en 1927, trois hommes vont à la dérive à la suite d’un naufrage et se disputent la seule femme survivante. Tournée en Kinocolor, cette animation de cellophane colorée a été acclamée par la critique au Festival de Cannes de 1953. Picasso, présent à Cannes cette année là, en compagnie de Clouzot (Palme d’or cette année là pour Le salaire de la peur), avec qui il allait bientôt tourner Le Mystère…, fut quant à lui enthousiasmé par le travail de Ofuji…

Le Mariage du hibou, une légende eskimo de Caroline Leaf
Canada, 1974, 8min

Hammam de Florence Miailhe
France -1991 - 9min

Le Bal du Minotaure de Lorenzo Recio
France - 1997 -10min

Shéhérazade de Florence Miailhe
France - 1995 - 16min


Le 9 juin

Séance


Samedi 9 juin / 17h / Vieille Charité, Le Miroir
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Parade
Captation Maison de la danse, 2008, 20min
Chorégraphie originale de Léonide Massine (1917), remontée par Susanna Della Pietra, supervisée par Lorca Massine, interprétation Europa Danse, argument Jean Cocteau, musique Erik Satie, décor peint par Didier Courel

Jean Cocteau, autoportrait d’un inconnu de Edgardo Cozarinsky
1985, 1h06
Ce film de montage d’une grande liberté créative est composé d’archives sonores et d’archives filmées, d’extraits de films et d’entretiens avec Jean Cocteau. Poète, peintre, homme de théâtre et de cinéma, baladin à la fois public et secret, mais aussi témoin de son temps, Cocteau y décrit magnifiquement ses rencontres : Diaghilev, Nijinsky, Stravinsky, Erik Satie, Jean Renoir, Coco Chanel, Jean Marais, Yul Brynner, Daniel Gélin, Radiguet… et celle, fondatrice, de Picasso.